Miyo-van-stenis_Transnomades-2013_Transcultures

Transnomades 2013 – Le Net Art ou l’art du réseau

En ce premier week-end d’octobre, quatre lieux de Saint-Gilles ont été l’hôte d’une manifestation consacrée aux différents styles d’art connectés, en présentant de nombreux artistes du web aux esthétiques variées. Cet événement était organisé par Transcultures et la Commune de Saint-Gilles dans le cadre de la la Quinzaine numérique lancée par le Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; il s’agissait de proposer une autre vision des arts en réseau en présentant des créations sur différents supports.

En ce dimanche 6 octobre, nous voici réuni avec une centaine de curieux, à la Maison des Cultures qui n’en est pas a sa première expo numérique (“Connecticarts” et d’autres événements “Transnomades” organisés en 2012), même si cet art n’est que relativement peu connu du grand public. A la fin d’un weekend chargé en images et sons en tout genre, nous avons pu assister aux présentations du “goûter numérique” avec Thierry Dutoit, directeur de l’Institut de Recherche Numediart (Mons) avec le projet LinkedTV et ses grands écrans-fenêtres dans l’espace public, Aurélie Galhim sur sa riche expérience de Fab Lab en Colombie, Jacques Urbanska sur le nouveau projet spamm.be (en partenariat avec spamm.fr – le SuPer Art Moderne Musée) lancé par Transcultures à cette occasion, un espace web consacré aux nouvelles formes d’art en réseaux et à leurs outils critiques. Nous avons également découvert différentes formes de Net Art, art, notamment celui des WJ’s, présentant des artistes du web à travers le monde qui jonglent non pas avec la musique comme les DJ’s, mais avec les images et les vidéos qui proviennent du web. Ils nous ont offert des performances live connectées. Chacun à leur tour, ces net-artistes ont pris le contrôle des projecteurs et ont mixé, grâce au logiciel WJs, leurs images et sons sur trois écrans, en direct de chez eux, pour la plupart.

Transnomades-2013_debat1_Transcultures

Un voyage dans le monde

Grâce à la possibilité qu’offre internet de partager des informations en quelques secondes à travers le monde, les créateurs du logiciels WJ’s nous ont fait voyager de Russie, jusqu’en Amérique Latine, en passant par la France et l’Australie. Sans souffrir du décalage horaire, nous avons pu profiter de chacune de ces net cultures en musique et image, en vidéo et animation ; chaque WJ nous a ébloui pendant environ 10 minutes avec une prestation en ligne très créative.

Transnomades-2013_WJ1_Transcultures

Une découverte ou une redécouverte

Il est impossible pour les WJ’s de reproduire exactement leurs dernières prestations à moins de les enregistrer. C’est aussi pourquoi cet art est exceptionnel ; il est éphémère dans son contenu, non copiable, et surtout totalement personnel. Cette manifestation a été une découverte pour les non-initiés, mais également une redécouverte pour les adeptes qui découvrent un nouveau style, une variable des prestations précédentes ou de nouveaux artiste du web. Cet art n’a pas de limite dans sa créativité, alors laissez libre cours a votre imagination et découvrez le Net Art.

Pauline Sanchez
ESA Saint-Luc Bruxelles, première année Arts Numériques